œuvres exposées ©Nicolas Wittebroot

L’oenotourisme selon
Soline Bossis

Amoureuse du monde et de ses terres parsemées de vignobles, globe trotteuse dans l’âme, Soline a parcouru la planète avec pour graal la découverte des vins d’exception. Passionnée du nectar des vignes, elle a maturé son projet au gré de ses périples : de l’Australie au Chili en passant par le Canada. Et puis, elle est revenue dans l’hexagone sur les terres de son enfance. Cette petite fille de vigneron, pour qui la passion s’est imposée d’elle même comme une évidence est aujourd’hui guide oenotouristique. Son projet professionnel, Soline l’a construit pas à pas dans l’Oasis Coworking : un espace de prédilection pour celle qui a cœur de construire de belles choses dans l’amour de son métier. Équilibre, harmonie, persistance : bref une savoureuse success story à déguster sans modération !

Le voyage, un moteur pour construire ?

Première escale : la terre des caribous ! C’est au pays de la poutine que Soline a fait ses armes de commerciale, avec pour objectif de faire connaître la production de Cognac et de Pinot des Charentes de son grand-père. Une première expérience qui lui ouvre tout un champ de possibles :

Au Canada j’ai appris la confiance en soi ; alors qu’en France je peinais à trouver ma place sur le plan professionnel, là-bas tout était réalisable. J’ai été entourée par les bonnes personnes qui ont contribué à la positive attitude me caractérisant aujourd’hui.

C’est avec confiance que Soline poursuit sa route, direction le château Mouton Rothschild où elle travaille comme guide. Et puis, l’ailleurs se rappelle à son bon souvenir :

Ne travaillant que la saison estivale, je partais l’hiver ; le voyage a toujours été inhérent à mon fonctionnement pour continuer d’évoluer .

Il y a d’abord eu l’Allemagne dans un vignoble en biodynamie, puis au Chili où la famille Rothschild y possède des terres. C’est au cours de ses divers périples que Soline considère la création comme salutaire :

J’ai toujours voulu monter mon entreprise, il me fallait juste trouver un biais pour combiner mes études faites à Toulouse dans le tourisme et ma passion pour le vin. L’œnotourisme est devenu une évidence !

L’œnotourisme : une affaire de passion !

Vivre une expérience dans un secteur viticole, se faire héberger chez un vigneron, prendre un cours de dégustation dans un lieu insolite, découvrir l’art de la tonnellerie sont autant de choses qui ont trait à l’œnotourisme. Ce que Soline préfère c’est la création de liens :

C’est une approche où l’on privilégie la rencontre ; ici celle du vigneron permet de comprendre ses techniques d’agriculture. Ce que j’aime par-dessus tout c’est de pouvoir raconter l’histoire du vigneron et les valeurs qu’il véhicule à travers ses produits.

C’est au fil des rencontres et de précieux moments de partage que Soline se dirige vers le bio :

Le travail de production et d’agriculture a été la pierre angulaire de ma réflexion et a donné le point d’impulsion de mon entreprise. J’aspire à affirmer mes convictions tournées vers le respect de l’environnement et la préservation de la pureté de la vigne au travers de mon programme de guide œnotouriste baptisé « la route des vins bio.

Aujourd’hui, Soline diversifie son activité de guide par l’animation de cours de dégustation sur les pinasses (navires traditionnels) du bassin d’Arcachon et le coaching de vignerons pour développer l’accueil à la propriété… Pas de doute, Soline entretient avec le vin une véritable histoire d’amour !

L’Oasis Coworking : le lieu où la magie opère.

Quand elle est revenue en France pour construire son projet professionnel, Soline a fait la rencontre de Mathieu Bégaud, l’un des fondateurs de l’Oasis Coworking.

Il m’a dit qu’un jour il fallait s’écouter et faire émerger ses propres projets. Ça a été un élément déclencheur pour moi.

Elle se lance d’abord en matière de guide sous le couvert d’une coopérative d’entreprise tout en projetant de créer sa propre structure.

J’ai choisi l’Oasis Coworking pour mûrir ma réflexion professionnelle dans cet environnement d’entrepreneurs. C’est ici que j’ai organisé mon premier cours de dégustation pour tester mes vins et mes compétences d’animatrice. Pendant six mois j’ai apprécié de pouvoir faire évoluer mon projet dans un espace agréable où les coworkers et l’équipe de l’Oasis ont été présents pour me soutenir. J’y ai trouvé un refuge, une seconde maison où le travail et la bonne ambiance sont compatibles ! C’est une base idéale pour ne pas être seul dans la période charnière qu’est la création d’entreprise. Si j’aime autant le lieu c’est parce qu’il est porté par de belles personnes partageant mes valeurs axées sur le développement durable, le respect de la planète et le bien-être au travail.

Grâce à l’Oasis Coworking, Soline a développé son réseau amical et professionnel :

J’ai rencontré Léa de My Little Change et depuis je suis sa partenaire sur certains de ses afterwork. Au delà de ça, quand je me rends à l’Oasis Coworking l’enthousiasme qui m’anime crée naturellement des connexions avec d’autres personnes ; rien n’est plus propice aux belles rencontres.

Quand on lui demande quel est le petit plus de l’Oasis Coworking, Soline évoque la chaleur humaine typique de l’endroit avec une mention spéciale pour la bienveillance de Quentin Eliez et Mathieu Bégaud, fondateurs du lieu. Il n’y a pas de doute, Soline a trouvé sa vocation en tant que guide. Il suffit de l’écouter parler de son métier avec ferveur et passion pour se sentir transporté dans les vignes. Celle qui nous a fait voyager, forte d’une belle aventure entrepreneuriale est encore un grand cru made in l’Oasis Coworking !

Propos recueillis et photos par Mag

EN QUELQUES MOTS

L’Oasis en un mot ?
Convivial.

Ton meilleur moment ici ?
Mon premier atelier de cours de dégustation avec des coworkers.

La différence avec les autres lieux ?
Les membres de l’équipe forte d’une bienveillance et d’une personnalité unique mais aussi la possibilité de faire des rencontres exceptionnelles !

Si tu avais une baguette magique ?
J’élèverais les consciences : que chaque être humain se demande qui il est et quel impact il a sur la terre.

Ta philosophie ?
Travailler dans la joie, dans l’amour et toujours en accord avec ses valeurs !

Le mot de la fin ?
La vie est trop courte pour boire du mauvais vin !